Tueur à gages

11 octobre 2018 Commentaires fermés sur Tueur à gages

Le pape François en mai 2013 – photo Wikipedia

Malgré sa sainteté le pape est un homme comme un autre et sans aucun doute s’est-il masturbé du temps de sa jeunesse, voire plus tard n’ayant connu le désir que dans le silence de la solitude abstinente du prêtre, bien que  » Duos habet et bene pendentes ” comme disait autrefois le cardinal chargé prétendument de tâter du pontife sa virilité.

Malgré sa sainteté le pape est un homme comme un autre avec ses faiblesses et surtout sa méconnaissance totale de la femme, non seulement de son corps que, a priori, ne caressa jamais, mais également de sa psychologie, de ses attentes, de ses désirs et bien évidemment de son approche de la maternité.

Malgré sa sainteté le pape est un homme aussi stupide qu’un autre, vieux célibataire qu’il est ignorant ce que peut être un couple.

Malgré sa sainteté le pape est un âne aussi bête à manger du foin qu’un autre homme dès lors qu’il s’agit de comprendre quoi que ce soit à la souffrance d’une femme.

Malgré sa sainteté le pape est une buse aussi bornée qu’un autre homme dès qu’il s’exprime dans un discours digne d’une brève de comptoir.

Malgré sa sainteté le pape est un crétin aussi complet qu’un autre homme dès qu’il est question de science et plus précisément de biologie, un fœtus n’étant pas plus un être humain que ses spermatozoïdes sacrifiés.

Malgré sa sainteté le pape…

Je pourrais poursuivre l’énumération notamment en précisant son incapacité crasse à imaginer les conséquences dramatiques d’un avortement effectué hors d’un cadre médical. Or, en s’adressant à ses fidèles urbi et orbi, ou tout comme, lors de sa dernière catéchèse et déclarant honteusement à propos de l’IVG que  » C’est comme engager un tueur à gages pour résoudre un problème. « , après avoir, à la Trump, apostrophé la foule béate par un  » Je vous le demande : est-il juste de mettre fin à une vie humaine pour résoudre un problème ? Qu’en pensez-vous ? Est-ce vrai ? Est-ce vrai ou pas ? Est-il juste de louer un tueur à gages pour résoudre un problème ? « , ce à quoi le cheptel de ses brebis répondit par un long et horrifié bêlement négatif, je l’affirme, le tueur à gages, c’est lui, sa sainteté, ou prétendue telle, chef du Vatican, ce petit état où le patriarcat fait force de loi, lieu où l’avortement ne peut en effet exister puisque aucun spermatozoïde ne rencontre jamais un ovule, terminant sa brève existence non pas au fond du siège percé légendaire mais bien dans celui d’une cuvette de WC, ou ailleurs et n’en dirai pas plus, car, s’exprimant ainsi, non seulement il voue à la réprobation, à l’insulte, au rejet, à la vindicte, à la haine, mais condamne aussi à la mort, à tout le moins à un désastre sanitaire, les femmes qui ne pourront plus avorter sans craindre un refus, vivant dans ces états sectaires – mais pas uniquement, également au sein de nos sociétés apparemment moins rétrogrades – obligées qu’elles seront, pour des raisons qui ne concernent qu’elles, d’interrompre leur grossesse grâce à des charlatans et non des médecins.

Share Button

Mots clés , , , , ,

Commentaires fermés.

Précisions

Vous lisez actuellement Tueur à gages paru dans L'Echo du Plumier.

Infos

  • Mes livres

     

    Auprès de votre libraire

  • Articles récents

  • Archives

  • Divers

  • Écoutez si ça vous chante

    Érik Satie – Gnossienne 5 – Daniel Varsano