Ah, le bio !

28 octobre 2018 Commentaires fermés sur Ah, le bio !

Carottes – Laquelle est ou non bio ? Ph. Wikipedia

Que le ciel leur chutât sur l’occiput, nos lointains prédécesseurs en étaient autant persuadés qu’une majorité de nos contemporains pour qui tout est synonyme de cataclysme.

Qu’il s’agisse de la nourriture, du temps, de la température, de la pollution, de la médecine, de l’agriculture, de l’énergie, de la vie même, tout est sujet à angoisse dans cet inventaire à la Prévert. Angoisse de mourir, ce qui adviendra tôt ou tard quoi que l’on fasse.

Pourtant une constatation s’impose, aucune époque ne fut plus sûre, saine et bienveillante que celle que nous vivons, n’en déplaise à tous les croquemitaines qui passent leur temps à se compresser la vésicule pour asperger de leur fiel ceux qu’ils côtoient, aidés en cela par des journalistes parfois inconscients, à la seule recherche du scoop qu’ils sont, divulguant des informations sans prendre la peine d’en vérifier la pertinence.

Le dernier avatar connu est cette étude publiée affirmant que manger bio évite certains cancers(1), d’où les titres affichés à grand renfort de lettres majuscules et de points d’exclamation : manger bio préserve du cancer !

Aucun lien de cause à effet n’a pourtant pu être établi ! Donc, jusqu’à preuve du contraire c’est faux. Vous pouvez manger ce que vous voudrez, si le cancer doit frapper à la porte de votre organisme, il entrera, quand bien même une carotte ou une tomate aux pesticides différents, mais chimiques aussi puisque tout l’est sur terre, voudrait lui barrer le passage.

Pourtant cette affirmation ne fera pas changer d’avis les convaincus de l’escroquerie intellectuelle qui veut que bio soit mieux que le reste.

Le bio n’est pas plus sain ni mauvais que le conventionnel, bien qu’il puisse parfois s’avérer plus néfaste, comme autrefois, et jusque dans les années cinquante, où la nourriture entrainait de nombreux décès par intoxication, voire plus récemment avec la présence de bactérie Escherichia Coli sur des graines germées bio(2), ou encore ce rappel de lots de farine bio contaminée par des micotoxines(3).

Pire, les famines récurrentes de jadis dues aux cultures dévastées par absence de pesticides semant hécatombe et misère.

Peu importe après tout, que chacun mange ce dont il a envie, cultive comme il l’entend, sans vouloir imposer aux autres sa façon de penser ou de procéder, mais sans raconter des fariboles destinées à tromper.

Je le répète, l’époque actuelle, malgré qu’on en ait, et grâce aux pesticides ainsi qu’aux moyens de contrôle, est la plus protectrice qui soit.

(1) L’étude (en.)
(2) Graines germées
(3) Farine contaminée

Share Button

Mots clés , , ,

Commentaires fermés.

Précisions

Vous lisez actuellement Ah, le bio ! paru dans L'Echo du Plumier.

Infos