Émergence

17 février 2019 § 2 commentaires

Hier encore nous eûmes droit au défilé qui devient traditionnel des insatisfaits perpétuels, accompagné par la non moins traditionnelle racaille, de droite ou de gauche, extrêmement casquée ou masquée afin que la vacuité de leur esprit soit protégée et ne puisse être comblée.

Dès l’origine du mouvement dit des gilets jaunes, historiens, sociologues, philosophes et autres théoriciens admirables de ce siècle, se sont succédé dans les médias pour affirmer qu’émergeront de ce remue-ménage quelques nouveaux meneurs, ou leaders pour utiliser un anglicisme aux allures savantes, se féliciter de cette magistrale prévision et se réjouir de futurs fructueux débats éventuels avec ces penseurs surgis de nulle part.

Or, que constate-t-on après trois mois de manifestations bruyantes et déliquescentes ? Rien, sinon la mise en lumière de deux ou trois fascistes assortis d’autant de crétins et de nombreuses crapules racistes, de casseurs inconscients et de discoureurs dysentériques dont la pensée est une logomachie sur ce que doit être la démocratie.

Et je me demande qui sont les plus à plaindre : ces nouveaux meneurs à la vision étroite ou ces hiérarques anciens devenus sophrologues ?

Les révolutions des peuples sont affaires sérieuses et, décidément, n’ont rien à voir avec cette espèce de mascarade, d’agitation débridée, déstructurée qui n’aboutira qu’à ce phénomène : desservir ceux qui croyaient pouvoir en bénéficier.

Et qui, manifestant à bon droit, obtinrent ce qu’ils réclamaient.

Share Button

Mots clés , , , , , ,

§ 2 Réponses à Émergence"

  • Léandre dit :

    Bonsoir Cher Patrick
    Le jaune est insupportable quand il vire à la couleur fasciste.
    Amitiés
    Léandre

    • Patrick Pike dit :

      Bonjour Léandre

      Merci de ton commentaire.
      Quelle que soit la couleur, d’ailleurs, le fascisme est insupportable.

Précisions

Vous lisez actuellement Émergence paru dans L'Echo du Plumier.

Infos