Faire peur !

10 mars 2019 Commentaires fermés sur Faire peur !

Climat tragique – 1910 – Marianne von Werefkin

Je lisais dernièrement un article sur la présence d’acrylamide contaminant la nourriture, papier repris en chœur par tous les journaux comme s’il était urgent d’en révéler l’existence pour, non pas éduquer, mais effrayer. Faire peur, le leitmotiv du siècle.

L’acrylamide est un des composés carbonylés résultant d’une cuisson quelconque lorsqu’un acide aminé et un glucide sont en présence. Plus c’est chaud, plus il y en a ! Ce n’est pas un contaminant comme le suggèrent quelques atrophiés du vocabulaire, mais un composant naturel synthétisé par la chaleur. Pour plus de détails il suffit de consulter toute encyclopédie à l’article  » réaction de Maillard « .

explication schématisée réaction de Maillard

Ce processus, découvert par hasard lors d’une expérience conduite en 1910 par Louis-Camille Maillard, explique le brunissement et la modification du goût des aliments cuits. Mais plus important encore est la constatation du phénomène même à basse température, notamment dans le corps humain provoquant le vieillissement par oxydation des cellules. Le diabète accélère le mouvement sur les artères. Les substances induites sont pour la plupart toxiques et cancérigènes. On le sait depuis des lustres. Faire griller ses toasts le matin, sa côte de bœuf avec frites à midi et déguster une crème brûlée avec un biscuit le soir nous les fait ingérer en quantité, et notamment l’acrylamide.

Jusqu’à ce jour pas grand monde s’en préoccupait et vivait peinard en savourant le menu cité supra. Les industriels de l’alimentaire le prenait en compte dans leurs procédés de fabrication, notamment les laitiers, afin d’en limiter, si tant faire se peut, la synthèse. Tout allait pour le mieux sur la route de la vie où tout est chimie.

Aujourd’hui, grâce à quelques cerveaux redécouvrant l’eau chaude, cette route que chacun croyait sans encombre se pave sans cesse d’obstacles qui nous incitent à rebrousser chemin et rentrer dans notre coquille. Ils doivent jouir à faire peur.

Bientôt, à les écouter, il ne faudra plus manger, boire ou respirer. Car, volens nolens, la réaction de Maillard est inhérente à la vie et ne peut être évitée. Ne restera alors qu’à disparaître, ou mourir si vous préférez. Ce, qu’à Dieu ne plaise, surviendra tôt ou tard quoi que l’on fasse.

Share Button

Mots clés , , , , , ,

Commentaires fermés.

Précisions

Vous lisez actuellement Faire peur ! paru dans L'Echo du Plumier.

Infos