Lallement, préfet sophiste

4 avril 2020 Commentaires fermés sur Lallement, préfet sophiste

      Le sophiste est un raisonneur utilisant dans sa rhétorique diverses argumentations fallacieuses, dont le syllogisme – non pas celui qu’Aristote considérait comme un raisonnement – mais celui dévoyé qui veut qu’à partir d’éléments vrais ou prétendus tels, les prémisses, on en déduit une conclusion fausse ayant l’apparence du vrai. Chaïm Perelman, dans son « Traité de l’argumentation la nouvelle rhétorique », en étudie les diverses formes.
    Dans un discours délibératif, pour persuader ou conseiller, certains n’hésitaient pas à en faire un usage excessif malgré son bâti cousu de fil blanc. Goebbels par exemple. Le préfet Lallement également. Nous pourrions en déduire, par syllogisme, qu’ils pensent à l’identique. D’ailleurs ils portent tous deux une casquette ; ils sont donc jumeaux. Bien évidemment la conclusion serait fausse, ils ne sont pas nés à la même époque.
    Mais affirmer, en grand uniforme de préfet, que « Pas besoin d’être sanctionné pour comprendre que ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, qu’on trouve dans les réanimations, sont ceux qui au début du confinement ne l’ont pas respecté. Il y a une corrélation très simple. » est un pur syllogisme dévoyé destiné à vouloir convaincre que le confinement est la solution, dans un premier temps, et dans un second du bien-fondé de la contravention en cas de non-respect. Donc de la punition. Par conséquent de la stigmatisation à l’usage du peuple. C’est de la même veine que les diatribes des Nazis à l’encontre des Juifs. Hitler écrivait dans Mein Kempf, fin du chapitre II que : « La nature éternelle se venge impitoyablement quand on transgresse ses commandements. C’est pourquoi je crois agir selon l’esprit du Tout-Puissant, notre créateur, car : En me défendant contre le Juif, je combats pour défendre l’œuvre du Seigneur. »
Usant du même procédé, nous pourrions convaincre tous les contaminés, asymptomatiques ou non, malades, hospitalisés en réanimation et bien évidemment les familles des décédés, de porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui ou, selon le cas, homicide involontaire contre le préfet Lallement car, si la contamination au Covid-19 est due à la rencontre d’un individu avec un autre porteur du virus et que cet autre est sorti malgré l’interdiction et n’a pas été verbalisé, c’est que le préfet Lallement n’a pas fait correctement son travail. Il est donc responsable, et lui seul. Il y a corrélation, là aussi, très simple. Pour ne pas dire simpliste.
J’ajouterai, mais ne le lui souhaite pas, que pour être définitivement convaincu de la sottise de sa réflexion, il serait nécessaire qu’il fût à son tour contaminé et admis en réanimation.

Share Button

Mots clés , , , , , , , ,

Commentaires fermés.

Précisions

Vous lisez actuellement Lallement, préfet sophiste paru dans L'Echo du Plumier.

Infos