Sacré Mélenchon !

21 octobre 2018 § Commentaires fermés sur Sacré Mélenchon ! § permalien

Edvard Munch – Le Cri (1893)

Franchement, laisseriez-vous les clefs de votre maison à un type qui s’imagine l’oint du Seigneur, hystérique à mettre en scène sa sacrée petite personne, une espèce de nouveau Christ victime du complot des puissants, colérique à bousculer d’humbles policiers effectuant la tâche ingrate de garder une porte, dédaigneux à se moquer d’un accent, agressif à pulvériser verbalement les médias qui ne penseraient pas comme lui, hargneux, méprisant, ne sachant pas se contrôler, apostrophant les uns, vouant au diable les autres, s’estimant au-dessus des lois, hâbleur, voire mythomane à se prendre carrément pour la République, bref, franchement, lui feriez-vous confiance ?

La question qui découle est donc la suivante : Mélenchon a-t-il suffisamment d’intelligence pour qu’on lui laisse, non seulement les clefs de la maison, mais surtout celle de l’arme atomique ?

En tout cas il offrit l’autre jour à la France ébahie un sacré spectacle digne d’un sacré polichinelle.

Share Button

Le Panama pour avenir

17 avril 2017 § Commentaires fermés sur Le Panama pour avenir § permalien

Panama au piano noir

Savez-vous pourquoi le Panama, ce chapeau sud-américain, est haut, non pas en couleur puisqu’il est blanc, parfois ivoire, mais de forme ? Parce que l’homme sud-américain est de taille moyenne. Il cherche à se grandir, tout en se protégeant du soleil, en se couvrant du sombrero. D’autres mettent des talonnettes qui n’ont pas cette double utilité, hormis peut-être celle d’éviter l’eau des caniveaux. Mais les talonnettes donnent une démarche particulière qui n’est pas sans rappeler celle du danseur de claquettes. Alors que le Panama, avec sa forme en pain de sucre tronqué, ça vous pose un homme, ou une femme d’ailleurs puisqu’il existe des modèles pour elle.

Le Panama, comme son nom l’indique, n’est pas tissé au pays du canal mais en Équateur. Nous sommes admiratifs devant la patience des artistes qui parfois mettent plus de six mois pour façonner le couvre-chef mais, conséquence inévitable, grève son prix à l’exportation et devient plus cher qu’un costume en solde.

C’est la raison pour laquelle, sans aucun doute, Mélenchon, qui aime porter le chapeau mais exècre les descendants de Roosevelt, celui qui mit à l’honneur le galurin en se baladant un jour le long du canal du même nom, Mélenchon donc a décidé, tout seul, que la France adhèrerait à l’ALBA, cette association des pays dits bolivariens (en référence à Simon Bolivar), qui se veut l’alternative à la zone de libre-échange des Amériques, avec pour observateurs la Syrie, l’Iran et Haïti. Des pays de cocagne !

Le Panama contre le Stetson en quelque sorte ! car nous avons vérifié : l’Équateur fait bien partie du cartel si le Panama (le pays) en est absent. La France aussi d’ailleurs jusqu’à maintenant et malgré la dérive des continents, trop lente sans doute aux analyses mélenchoniennes.

Mais soyons positifs. Tous les heureux possesseurs de Panama défraîchi vont pouvoir se chapeauter à nouveau à moindre coût. Car, après avoir quitté l’Otan, l’Europe, le TAFTA, le CETA et tout le tralala de ces maudits capitalistes, il faudra bien trouver d’autres partenaires pour vendre nos  » made in France  » et acheter du  » made in ailleurs « .

En payant en Sucre, bien évidemment, puisque l’Euro aura fait long feu.

Le Panama pour avenir, quelle politique !

Share Button

Les charlatans de la présidentielle

12 avril 2017 § 5 commentaires § permalien

Carte de l’Europe

Ceux qui vous disent qu’ils renégocieront les traités européens sont des charlatans, des bonimenteurs de fête foraine, des camelots prêts à tout pour fourguer leur presse-purée de la pensée.

Car, si une procédure de révision est possible et même prévue à l’article 48 du traité de l’UE, ils oublient de vous informer que son adoption ne peut être obtenue qu’à l’unanimité des pays membres. Ce qu’ils n’obtiendront jamais avec pour corollaire, soit une bataille sans fin et stérile, soit engager un retrait pur et simple de l’UE en vertu de l’article 50.

Ceux qui vous disent que l’euro est la source de tous nos maux sont au mieux des incompétents, au pire des démolisseurs à vouloir revenir au franc.

Car, le souvenir étant fragile, ils oublient de rappeler les dévaluations successives que subissaient autrefois le franc, monnaie dérisoire au sein du commerce international, pénalisant les échanges et surtout augmentant la dette de trente milliards d’euros par an. La conséquence immédiate serait une perte inexorable de crédibilité avec à la clef une hausse des taux d’intérêt ainsi que le remboursement intenable de ce que doit la France à l’Europe.
Car, qu’on le veuille ou non et à moins de copier Corée du Nord ou Venezuela, nous ne vivons pas dans une bulle et avons besoin de partenaires économiques.

Ceux qui vous disent que L’Europe tue notre indépendance, notre économie, provoque le chômage, facilite le terrorisme en ouvrant les frontières, sont au mieux des menteurs, au pire des tueurs d’espoir.

Car, si la France est dans le petit peloton de queue européen en ce qui concerne la croissance et le chômage, il ne faut pas chercher l’explication ailleurs qu’en nos propres carences et non reporter sur les autres tous nos maux. Les frontières ne sont qu’illusion. Rien, pas même un mur, n’empêchera migration et terrorisme. Quant à l’indépendance, il y a belle lurette qu’elle n’est qu’une vue de l’esprit.

Les Mélenchon, Le Pen, Dupont-Aignan et autres farfelus de la rupture, escrocs de la promesse, sont à mettre dans le même sac. Ils vous racontent des sornettes. Ils n’ont qu’un but : transformer la France en pays du Tiers Monde tant leur programme économique est une hérésie budgétaire.
Passéistes, ringards, ils tournent le dos à l’avenir et ne souhaitent que le chaos, laissant présager, de plus, pour les deux premiers, qu’à peine élus ils démissionneront (Mélenchon après avoir institué sa constituante, dont on sait ce que la précédente engendra, et Le Pen après le résultat d’un référendum sur l’Euro puisqu’on sait que la majorité des français ne souhaite pas l’abandonner). À quoi bon dès lors voter pour eux ?

Revenir en arrière et provoquer désordre, repli sur soi et finalement amertume et rancœur.

Ce n’est pas sérieux ! Pire, ce serait suicidaire !

Share Button

Chemin

Vous regardez dans les tags Mélenchon à L'Echo du Plumier.

  • Mes livres

     

    Auprès de votre libraire

  • Articles récents

  • Archives

  • Divers

  • Écoutez si ça vous chante

    Érik Satie – Gnossienne 5 – Daniel Varsano